Manipulations électriques


Je suis tombé récemment sur des compte rendus de manipulations électriques réalisées à l’Institut Électrotechnique de l’Université de Grenoble (Faculté des Sciences) datant de 1919 / 1920.

Je me suis alors remémoré les cours de manipulations électriques de ma prime jeunesse quand, au Lycée Léon Salva de Sotteville je préparais un B.E.I (Brevet d’Enseignement Industriel) en électricité.

Je me souviens de l’attention particulière que les élèves portaient à la rédaction de ces compte rendus, de la partie théorique de ces manipulations avec ses démonstrations à base de formules, les modes opératoires, le plan d’installation des différents éléments du montage tels que rhéostats, piles, ampoules, commutateurs, ponts de wheatstone, décades à résistances, ampèremètres, shunts, voltmètres, wattmètres, galvanomètres balistiques (tous ces matériels de marque Chauvin Arnoud et A.O.I.P), et in fine les résultats avec les tableaux de mesures et ses justifications, les courbes sur papier Canson millimétré.

Il fallait porter un très grand soin dans la présentation du document; les titres, sous-titres, unités de mesures des tableaux et des courbes devaient être faits à la plume palette à l’encre de chine.

Quels intérêts à passer autant de temps dans la présentation de ces documents? N’aurait-il pas été plus bénéfique de consacrer une partie de ce temps à faire des exercices de maths ou de physique ?

A noter qu’en atelier, nous réalisions des maquettes à base de contacteurs, disjoncteurs, boutons poussoirs, voyants pour, à titre d’exemple, simuler la commande d’un moteur triphasé en démarrage « Étoile / Triangle » marche AV et marche AR ; le câblage devait être réalisé en fils rigides et en nappes, avec équerrages parfaits, connexions par vis en réalisant des œillets. On devait pouvoir suivre de visu, un fil d’un bout à l’autre. En conséquence, le temps de réalisation était supérieur à trois mois ! alors qu’une réalisation à base de fils souples et goulottes n’aurait pris qu’à peine un mois !

MAIS, ce n’est rien comparé à ces C/R des années 20 (documents joints) où vous noterez que la plume palette, l’encre rouge, et l’écriture calligraphiée étaient de rigueur ; et cerise sur le gâteau, les élèves n’utilisaient aucun symbole pour représenter les éléments du montage mais dessinaient ces éléments (rhéostat, galvanomètre…) sans omettre la moindre vis ! un vrai travail d’artiste !

Michel Gailland.

img_0001img_0002

img_0003img_0004img_0005img_0006

Une réflexion sur “Manipulations électriques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s