Les nouvelles technologies au secours de la TSF.


La désertification annoncée des bandes broadcast PO et GO, nous oblige à faire preuve d’ingéniosité pour sonoriser nos vieilles radios.

Les nombreux micros émetteurs PO ou GO que nous avons réalisés les uns et les autres en témoignent.

Superbe également, l’initiative des amis de Radiofil qui ont développé un récepteur FM dont la syntonisation se fait par la commande de cadran du poste équipé.

A la SHTSF, nous avons exploré une autre piste, la possibilité de transmette le signal audio par une liaison Bluetooth.

C’est José  F4WAR qui nous a orienté sur le matériel à commander, il s’agit d’un module Bluetooth Audio XS3868-2.

Pour un cout d’environ 4 € nous avons avec notre smart phone préféré une liaison certes limitée en distance, mais d’une qualité excellente dépassant largement la bande passante utile.

Il faut donc commencer par passer commande de cette petite merveille sur un site marchand comme par exemple « Ali Express » et patienter une quinzaine de jours pour voir arriver le matériel venu tout droit de Chine.

Puis rechercher sur Internet (encore merci José) le schéma d’utilisation.

cablage-module-bluetooth

On remarque que les connexions à faire sur le circuit imprimé sont minuscules, il faudra utiliser un fer à souder d’une dizaine de watts et une loupe (pour les moins jeunes).

Lire la suite

Un poste hors norme, le T898WK de Téléfunken


img_20160726_132839

 

Sur l’aspect physique : son poids de 26 Kg, ses dimensions L66, P33 et H43, un vrai monstre !

Un système d’entrainement de cadran avec double mouflage, merci à Hannibal et aux autres membres du forum de Radiofil  qui ont répondu à mon SOS, pour me procurer le plan du parcours de la ficelle (trouvé sur un site Russe). Sans ce document, je ne m’en serai pas sorti.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le schéma électrique se trouve sur Doctsf, et une autre version sur Radiomuséum.

État des lieux :

  • Le poste est complet à l’exception du fond et du panneau arrière qui sont manquants, donc rien de rédhibitoire.
  • Le châssis est fortement oxydé et un bon nettoyage s’impose, la routine quoi !
  • Le support de l’EL12 d’origine a été remplacé par un support Transcontinental et un adaptateur Transco/Octal permet d’y substituer une 6L6.

Lire la suite

Bourse d’Hermival Les Vaux


Les Bas et Hauts Normands se sont retrouvés à Hermival Les vaux, pour la bourse annuelle des collectionneurs Normands.

Le matin, les acheteurs ont pu trouver leur bonheur parmi la vingtaine d’exposants et les visiteurs de l’après midi ont admiré les belles pièces exposées par l’œil Magique de Lisieux, association qui organisait la manifestation.

En outre des postes de fabrication locale de la maison Lépinay de Lisieux.

Philippe avait reconstitué un atelier de dépannage des années 30.

Échange de matériel et aussi échange d’idées entre les collectionneurs/restaurateurs de radios, téléphones anciens, bref tout ce qui chante et parle !

En résumé une journée bien sympathique entre copains.

Une Fête de la Science réussie !


img_20161015_185349_1

La Société Havraise de TSF s’était jointe au Radio club d’Étretat et de Fécamp pour proposer une exposition sur les techniques nouvelles et anciennes.

Par manque de propagation, les liaisons radio furent peu nombreuses malgré les efforts des opérateurs.

hpim3070

A noter la participation des plus jeunes venus le matin à la première heure pour mettre en place une imprimante 3D, un graveur laser et un système de détection d’orage.

Ce matériel est de leur fabrication et fonctionne à merveille.

Le site de la Société Havraise de TSF relaiera ces démonstrations de nos cadets dans les détails.

Les RétroActifs de la SHTSF proposaient une exposition comportant quatre volets

  • La reconstitution d’un atelier de dépannage radio comprenant tous les appareils de mesure et gadgets facilitant les interventions sur nos chères radios. Quelques composants anciens ont intéressé les plus curieux. Le DidactoRadio (au centre de la première photo) permit de visualiser les tensions et les signaux que l’on observe lors d’une remise en état d’un appareil.
  • La copie d’une valise de la résistance type  Paraset construite par l’équipe des ateliers du lundi

img_20161015_114054

  • La radiodiffusion dans ses débuts, postes à galène et récepteur Philips de 1929 avec réception sur cadre. L’un des premiers poste alimentés par le secteur 110/220 Volts.

HPIM3065.JPG

  • Une manip sur l’oscillateur de Hertz et le cohéreur de Branly en fonctionnement permit au public de se faire une idée des balbutiements de la TSF naissante.

HPIM3061.JPG

  • Cette première démonstration fut suivie par l’émission d’un message Morse : Envoyé par  l’oscillateur à étincelles, détecté par un cohéreur/dé-cohéreur  le message S O S     (… — …) s’inscrivait sur le récepteur télégraphique devant les visiteurs étonnés.

La distance de transmission était de quelques mètres, mais quel bonheur d’avoir pu reproduire les travaux de nos aïeux !

L’après midi sera consacrée à deux conférences :

Patrick GUEULLE exposa le fonctionnellement et le rôle des câbles sous-marin trans-manche puis transatlantique utilisés pour la télégraphie, le télex puis le téléphone. Petit clin d’œil, le câble nous reliant à l’Angleterre fut utilisé par le personnage de Maurice LEBLANC dans un de ses nombreux romans. Un belle conférence, très bien documentée.

En cliquant sur le lien ci-dessous vous obtiendrez le diaporama de la conférence :

https://drive.google.com/file/d/0B5OdsQ494U5NN0U1N2hSdGNPR2c/view?usp=sharing

Pierre Antoine DUMARQUEZ quant à lui retraça l’histoire de la radio dans le pays de Caux  avec en parallèle la rétrospective des activités de de la Société Havraise de TSF depuis 1921.Du premier émetteur de Fernand Legrand (indicatif 8IC), en passant par Radio Fécamp qui devint Radio Normandie, l’auditoire n’en perdit pas un mot.

Une excellente journée placée sous le signe de la convivialité entre tous les intervenants.

Merci aux participants et à la municipalité d’Étretat qui nous accueillait dans l’espace Nungesser et coli.

Alain