Comment installer sa radio à soi, Ephem explique ….(4)


LES RADIOS LOCALES

par EPHEM

AMÉLIORER L’INSTALLATION

Nous sommes désormais en mesure d’émettre. Il sera nécessaire d’élargir la zone couverte surtout en ville basse mais pour l’instant, le plus urgent consiste à « occuper » la fréquence 24 h sur 24.

Les travaux visent à rendre la régie confortable, et compléter le matériel par un magnétophone à bande sur lequel on enregistre un programme musical qui sera diffusé la nuit. Une modeste table de mixage (6 entrées) va recevoir deux tables de lecture pour les vinyles, un micro pour l’animateur et le magnétophone. Le « retour antenne » est assuré par un casque audio relié à un petit récepteur.

L’animateur sera debout devant la table de mixage et comme il se déplacera sans cesse pour chercher un disque dans les bacs, le placer sur une platine de lecture, le présenter… un soin tout particulier est accordé aux meubles supportant ces tables de lecture pour qu’ils ne communiquent pas les vibrations éventuelles ; elles doivent pouvoir fonctionner de façon irréprochable car, c’est à souligner, le vinyle est le seul support existant durant les années 80 : le Compact Disc, le MP3 puis le numérique sortiront bien plus tard !

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un matériel destiné à émettre de la musique, une ligne téléphonique va se révéler indispensable : le téléphone sera le moyen offert aux auditeurs pour qu’ils dialoguent avec les animateurs. Désormais, on entendra 2 à 3 fois par heure, le message « Vous écoutez Radio Machin sur 99 point 3, Radio Machin 02 35 66 7…. « 

En soirée, pendant qu’une bande magnétique tourne, nous améliorons la régie, installation électrique, mobilier, éclairage, etc…Pour le studio, nous fabriquons une table qui a la forme d’un demi-cercle dont le côté droit est parallèle à la vitre donnant sur la régie. Une fois terminé, ce dispositif peut accueillir quatre personnes assises, tournées vers la régie et disposant chacune d’un micro.

Côté Haute Fréquence, nous testons un ampli HF un peu plus puissant : résultat satisfaisant mais les propriétaires des pavillons voisins se plaignent d’entendre le son de la radio dans leur téléviseur ! Nous distribuons aux plus proches des filtres à insérer sur leur câble d’antenne TV ce qui donne apparemment quelques résultats. Les néophytes que nous sommes entendront parler de T.O.S. soit Taux d’Ondes Stationnaires, que ce taux s’il est élevé peut nuire à l’émetteur et qu’il résulte du type d’antenne, de la hauteur du mât supportant celle-ci entre autres facteurs. En résumé, il s’agit d’une partie de l’énergie HF produite mais mal dissipée, donc installation et antenne à améliorer …

LE « RECRUTEMENT » DES ANIMATEURS

Comme je viens de l’évoquer, le seul support disponible pour la musique est le disque vinyle. Durant la nuit une bande magnétique est utilisée mais dans la journée ce sont les animateurs qui vont se succéder en régie pour diffuser leur émission, généralement de 2 heures, et à raison de 3 minutes en moyenne par « plage » de disque, il n’y a pas de temps mort en régie !

Evidemment, recrutement n’est pas le terme exact dans la mesure où la station va choisir parmi les candidats (assez jeunes pour la plupart) venant spontanément à nous. Parmi ces volontaires on distingue différents profils :

Depuis des mois déjà, ayant aménagé un mini studio, 2 pick up, 1 micro et un émetteur FM bidouillé portant à 100 mètres, il se fait plaisir à faire écouter ses disques aux voisins (et complices) du pâté de maisons. Pour lui, passer à la radio locale constitue une véritable promotion !

L’autre est un DJ (Disk Jockey) avec plus ou moins d’expérience. Il a animé en différentes occasions une fête, un mariage, une boum entre jeunes… Il n’aura aucun problème pour maîtriser le matériel en régie mais sera quelque peu frustré, au moins dans les débuts, de ne pas pouvoir ressentir les réactions d’un public qu’il ne voit pas. Très vite, il compensera ce vide en encourageant les auditeurs à réagir par téléphone interposé.

Le profil le plus couramment rencontré est celui d’un jeune, aimant la musique contemporaine, disco ou d’un style particulier, capable de s’investir dans l’aventure qu’est la radio mais n’y connaissant rien. Il aura parfois des difficultés avec le matériel et sera plutôt stressé, redoutant la panne qui lui ferait « perdre les pédales ».

Dans certains cas et pour s’assurer des capacités d’un futur animateur, l’équipe demande à celui-ci d’enregistrer une maquette. En dehors des aptitudes à composer un programme musical, il est important d’analyser la présentation, l’élocution et le vocabulaire employé. Le ton peut être jovial mais ne doit jamais tomber dans la grossièreté. L’animateur donne le ton de la radio et l’auditeur se fera une opinion en fonction de ce qu’il entend.

L’ensemble des membres gérant la radio doivent pouvoir faire confiance au futur animateur quant à son comportement : il sera parfois seul en soirée et pourrait se laisser déborder par quelques copains ou des fêtards quelque peu éméchés… Et là se pose également la question de la sécurité.

La radio constitue parfois un bon tremplin pour un animateur en lui permettant de se faire connaître et, s’il est doué, sortir du lot. Un certain havrais nommé Laurent Ruquier a fait ses premières gammes au sein d’une radio locale (Radio Force 7) dont l’antenne se situait dans les jardins du Carmel, rue Félix Faure .

La radio réserve parfois bien des surprises, en voici un exemple :

Un soir, un responsable de la station me téléphone et me demande:

– Dis-moi ce que tu penses de cet animateur, c’est la première émission d’un petit nouveau.

J’allume la radio. Je note quelques hésitations dans la présentation des disques, que je mets sur le manque d’expérience mais rien de grave …

– Je ne vois pas qui cela peut être, mais si je le connais, indique-moi son nom

– Celui que tu entends s’appelle S.H… tu sais bien, celui qui travaille au Service Facturation…

– Tu te moques de moi ! Non, c’est impossible !

Je le connais effectivement ce copain et collègue dont le prénom est S… Dans la vie de tous les jours, Il bégaie énormément à tel point que lors d’une conversation, tu te prends à terminer les phrases à sa place pour gagner du temps !

– C’est pourtant bien S.H… que tu entends en direct !

Cela tient du miracle ! Seul devant le micro et sa pile de disques, pratiquement pas de problème d’élocution mais il ne faut pas qu’une autre personne s’approche ou entre dans la régie !

L’équipe gravitant autour de la radio ne se limite pas à « ceux qui causent dans l’poste ». Il y a par ailleurs des bricoleurs préférant agir en coulisses, je fais partie de ceux-là. Au fil du temps et en fonction des besoins, il sera nécessaire d’entretenir mais également innover, créer et trouver des astuces en ayant recours au « système D » pour des questions de budget.

A suivre : TRUCS, ASTUCES, ESPIONNITE ….et INTOX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s