Dip mètre ou Grip dip : Quésaco ?


001  Le Dipmètre, souvent appelé Grip dip chez les Radioamateurs permet de mettre en évidence la fréquence d’un circuit oscillant.
En fait il s’agit d’un oscillateur à selfs interchangeables dont on contrôle l’activité par un galvanomètre ou  par un Œil magique.
L’appareil décrit est de marque BOOTON  Model 59
Lorsque l’on couple la bobine du grip dip avec celle d’un circuit oscillant, il se produit une déviation de l’appareil de mesure (dip) à la fréquence de résonance.
Le dipmètre permet donc de connaître la fréquence du circuit oscillant.
C’est un appareil simple, très utile lorsque l’on réalise un montage haute fréquence.
Les selfs permettent de changer de gammes, et couvrent ainsi un large spectre de fréquences.
De 1 à 400 MHz environ pour les plus performants.
Le grip dip peut aussi être couplé à une antenne pour définir sa fréquence de résonance.
Beaucoup d’OM ont réalisé leur propre grip dip, certains modèles existaient aussi en Kit comme par exemple la marque américaine Heathkit.
Les plus performants sont ceux à tubes, car l’impédance élevée de ce dernier n’amortit pas le circuit oscillant. Le transistor à été employé, mais les résultats n’étaient pas très bon sauf à utiliser des FET (donc haute impédance).
L’appareil dont la description suit est américain et a été fabriqué en 1947, l’utilisation d’une lampe gland (955) lui permet de « monter » à 400 MHz. Il se compose de deux parties, un pupitre comprenant l’alimentation et le galvanomètre et une partie en forme de camembert renfermant l’oscillateur avec sont cadran étalonné et une prise sur laquelle viennent se connecter les selfs.
Le galvanomètre de grande taille facilite la lecture de la mesure.
La plupart de ces appareils fonctionnent aussi en ondemètre permettant de mesurer la fréquence d’un oscillateur.
Généralement le grip dip peut être modulé par une fréquence BF pour servir de générateur.
La stabilité de l’oscillateur n’est pas parfaite, mais suffisante pour dégrossir les réglages d’une réalisation.
005
Détail du cadran et de ses 7 gammes

 

012

A gauche la partie oscillateur, au centre le pupitre de commande à droite la batterie des 7 selfs

 

La prise jack (à gauche) permet de brancher un casque et d’entendre la modulation d’un émetteur AM.

La prise repérée MOD autorise la modulation de l’appareil par une source extérieure

La remise en service de cet appareil n’a pas posé de problème, hormis les contacts des bobines qui étaient très oxidés.

Ici, vous pourrez télécharger la documentation technique de cet  appareil :

boonton_59_2,2-400mhz_gdo_frequency_-meter_1947_sm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s