Une découverte et sa surprenante application (suite et fin)


UNE RENCONTRE IMPOSSIBLE et pourtant …..(Suite)

Mais revenons à Crippen et à sa femme fantasque. Il a noué une relation extra-conjugale intime avec une jeune femme Ethel Le Neve. Le 2 Févier 1910, notre toubib annonce à sa maîtresse, amis et parents de sa femme que cette dernière est partie au USA d’où elle ne donne aucune nouvelle ce qui inquiète les proches de la pseudo diva. Le 12, Crippen ne perd pas de temps, il installe sa conquête à son domicile et elle s’affiche alors avec des bijoux de la disparue. Cerise sur le gâteau, le bon docteur signale que sa légitime vient de passer de vie à trépas en Californie et qu’elle a été incinérée…

Il n’en faut pas plus à des amis de la consumée pour prévenir la criminelle des Britons qui s’appelle là-bas Scotland Yard.

Le 13 juillet, la police fait son boulot et inspecte pour la 4ème fois le nid d’amour de l’homéopathe et de sa compagne, absents pour voyage. Pas de trace de la chanteuse, sauf ses habits.

Dans la cave un son creux fait apparaître un vide dans le mur ouvert par la police qui y trouve un curieux ramassis de restes humains féminins, des morceaux de peau, des cheveux, des viscères mais pas d’os ni d’organes génitaux et encore moins de bras, jambes et la tête Alouette…

La police a peut-être des chaussures à clous mais c’est beaucoup de preuves pour une disparition. Le super intendant Franck Foerst et l’inspecteur principal Walter Dew lancent un mandat d’arrêt international dont on apprend que nos fugitifs sont passés par les Pays Bas et stationnent en Belgique, lui sans moustache et sa concubine déguisée en garçon. Toute l’Europe se passionne alors pour cette fugue.

Le 20 Juillet le paquebot de 2ème classe, le Montrose, quitte Anvers pour le Québec. Le Capitaine du steamer, H G Kendall s’intéresse à deux passagers suite aux photos remises à l’appareillage comme à tout navire…

Il gagne la confiance des deux personnages un homme et un garçonnet.

Le Commandant est convaincu d’avoir nos deux compères meurtriers et c’est à ce moment que le destin de nos deux protagonistes vont se croiser car c’est à l’aide d’un poste embarqué Marconi et de son opérateur que le seul maître à bord après Dieu prévient les autorités de la présence des Robinson père et fils ( ayant des manières féminines) à bord du Montrose.

Grâce à la TSF, les enquêteurs se rendent compte qu’ à Québec ils risquent de voir les amants diaboliques se fondre dans la nature sauvage du Canada.

Le Montrose est de 2ème classe comme expliqué plus haut, l’inspecteur de Scotland Yard embarque sur un navire pour la même destination mais beaucoup plus rapide, de la White Star( la même compagnie que le Titanic 2 ans après), le Laurentic ( tous les bateaux de cette compagnie avaient un nom finissant par ic), il devrait arriver avant le Montrose à Québec.

Mais avec la TSF beaucoup plus puissante du Laurentic, le bateau de la cavalerie qui pourchasse la diligence Montorse, tous les passagers poursuivants sont au courant du déroulement des opérations ainsi que le monde entier qui suit le feuilleton macabre.

Le Laurentic double le Montrose et Dew, le flic’ s’entretient par TSF avec le commandant Kendall qui fait d’ailleurs expédier par son opérateur Marconi le récit du bord relayé par la Presse ce qui fait qu’en plus de l’inspecteur des dizaines de journalistes attendant Crippen et sa belle.

L’officier de Scotland Yard à Québec double toute cette faune pour accompagner le pilote et procéder à l’arrestation du médecin et de sa maîtresse sans violence.

Pour faire court car hors sujet, le toubib avait acheté pour sa chanteuse de femme de la scopolamine très toxique avant de procéder à son décarcassage…

Son procès de retour en Grande Bretagne se déroule à partir du 18 octobre 1910, quatre jours et une pendaison pour lui ,sa compagne, blanchie, étant acquittée.

Vous noterez qu’à cette époque on était expéditif lors de la certitude de la faute…

Donc, en épilogue, si vous êtes toujours là, c’est grâce à la TSF que cette traque intercontinentale a pu être possible et le monde a vu les possibilités de la messagerie sans fil en particulier pour l’information et la presse et son développement par la suite, et ce pour la première fois.

En résumé c’est un peu grâce à Crippen que Marconi est parti à la conquête du monde…..

R2D2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s