France Inter (arrêt des ondes longues)


Crédit photo David Gestalder

Pour une fois une promesse tenue,  donc comme prévu, depuis le 31 décembre minuit France Inter est muet sur les grandes ondes !

Oui, muet mais pas mort, car la modulation a bien disparu mais la porteuse 162 KHz subsiste.

On nous a pourtant dit que cet émetteur était énergivore hors, la consommation principale est bien la porteuse.

Pourquoi la porteuse est elle toujours en service ? Lire la suite

EPHEM NOUS EN DIT PLUS …..


LES RADIOS LOCALES ( # 4 )

par EPHEM

TRUCS ET ASTUCES

J’ai évoqué précédemment le fait que le seul vecteur de musique dans les 80 était le vinyle. En régie nous étions amenés à manipuler constamment des disques, les choisir, les positionner sur une platine, les diffuser soit 3 minutes de musique en moyenne, et préparer le suivant pendant ces 3 minutes.

Question : Vous êtes-vous demandé comment on parvient à faire démarrer à la seconde près la musique à partir d’un disque vinyle? De nos jours, c’est un jeu d’enfant que de caler le début d’une plage musicale avec les lecteurs de CD utilisés par les DJ, lecteurs sur lesquels on peut même faire varier la vitesse de lecture ! C’est également très facile avec un fichier MP3 stocké sur un PC ou une clé mémoire. Oui, mais avec un disque vinyle ? Eh bien, y a un truc ! J’vous explique… Lire la suite

Restauration d’un Philips 2531 de 1931


Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’avais acheté ce poste chez Emmaüs avec mon père à la fin des années 50 et comme bon nombre d’entre nous, bricoleurs de la première heure, je l’avais complétement démonté et canibalisé.

Le châssis m’avait servi pour réaliser mon premier ampli BF avec une KT66 en sortie.

Amplificateur monophonique, avec comme source un transistor Celard FM en guise de tuner, et une platine tourne disque Eden, j’avais l’impression d’entrer dans la cours des grands et m’initier à la Hifi naissante des années 60.

Lire la suite

Manipulations électriques


Je suis tombé récemment sur des compte rendus de manipulations électriques réalisées à l’Institut Électrotechnique de l’Université de Grenoble (Faculté des Sciences) datant de 1919 / 1920.

Je me suis alors remémoré les cours de manipulations électriques de ma prime jeunesse quand, au Lycée Léon Salva de Sotteville je préparais un B.E.I (Brevet d’Enseignement Industriel) en électricité.

Je me souviens de l’attention particulière que les élèves portaient à la rédaction de ces compte rendus, de la partie théorique de ces manipulations avec ses démonstrations à base de formules, les modes opératoires, le plan d’installation des différents éléments du montage tels que rhéostats, piles, ampoules, commutateurs, ponts de wheatstone, décades à résistances, ampèremètres, shunts, voltmètres, wattmètres, galvanomètres balistiques (tous ces matériels de marque Chauvin Arnoud et A.O.I.P), et in fine les résultats avec les tableaux de mesures et ses justifications, les courbes sur papier Canson millimétré.

Il fallait porter un très grand soin dans la présentation du document; les titres, sous-titres, unités de mesures des tableaux et des courbes devaient être faits à la plume palette à l’encre de chine.

Quels intérêts à passer autant de temps dans la présentation de ces documents? N’aurait-il pas été plus bénéfique de consacrer une partie de ce temps à faire des exercices de maths ou de physique ? Lire la suite